samedi 8 décembre 2018

L'ALLÉE DU SYCOMORE de John GRISHAM

LIVRE

Un bon gros policier (+/- 700 pages) à lire au coin du feu!!!... C'est parfait.
John Grisham est connu pour ses romans juridiques.C'est encore le cas.
Le contexte est celui d'un héritage contesté.Contesté,car les héritiers légitimes se voient déshérités par un testament manuscrit de dernière minute au profit d'une jeune femme de ménage.Ce testament annulant de fait celui qui fut homologué précédemment auprès d'un notaire.  
Donc un problème de succession assez banal...,sauf que ça se passe au Mississipi dans les années 80 et que les héritiers sont blancs et la jeune femme qui a soigné et accompagné le défunt atteint d'un cancer est noire.
Une coquette somme,genre 24 millions est à la clé de ce différend juridique qui va devoir se régler devant un jury composé de blancs...et de quelques noirs...
Ambiance!!!...tension,passes d'armes,pièges d'avocats se succèdent.
C'est passionnant et l'intérêt du lecteur est bien entendu soutenu par LA question:
Pourquoi cet homme,Seth Hubbard qui a amassé une vraie fortune l'a-t-il exclusivement réservée à la seule Lettie?
Comment le jury va-t-il trancher?Qui va gagner ce procès? 
On le découvre bien sûr au terme d'une histoire rondement menée. 

vendredi 7 décembre 2018

Faire effraction dans le réel EMMANUEL CARRÈRE

LIVRE
Sûrement un grand honneur d'être le sujet "vivant" de cet hommage collectif.
L'ouvrage de presque 600 pages réunit une grande variété d'articles consacrés à Emmanuel Carrère.
Les contributeurs sont aussi bien des proches que des romanciers,des cinéastes comme Olivier Assayas.Ils témoignent,analysent,interrogent l'oeuvre de l'écrivain.
(Certains articles sont de lui ou des interviews...)
L'intention, c'est de décrypter cette oeuvre originale et surtout l'itinéraire de Carrère.
Journaliste au début,il est devenu écrivain et cinéaste ("Retour à Kotelnitch",2003, documentaire sur une petite ville russe)
Autre évolution:les romans du début sont devenus des récits ancrés dans le "RÉEL",dans des faits divers.Le plus connu étant celui de J.C.Romand,cet homme qui après avoir menti aux siens pendant 20 ans,a assassiné sa famille et ses parents..."L'adversaire" est le titre de ce récit-témoignage écrit à la 1ère personne.
C'est l'humain qui intéresse Carrère,le vertigineux et parfois monstrueux humain.
Tellement russe,tellement dostoievskien,cette fascination pour le Mal,la noirceur,"le côté obscur de la force"...
Dans "Le Royaume",p431,Carrère évoque ces années passées à écrire L'adversaire:
"Même les plus assurés d'entre nous,je pense,éprouvent avec angoisse le décalage entre l'image qu'ils s'efforcent tant bien que mal  de donner à autrui et celle qu'ils ont d'eux-mêmes dans l'insomnie,la dépression, quand tout vacille et qu'ils se tiennent la tête entre les mains,assis sur la cuvette des chiottes.
Il y a à l'intérieur de chacun de nous une fenêtre qui donne sur l'enfer,
nous faisons ce que nous pouvons pour ne pas nous en approcher,et moi j'ai de mon propre chef passé sept ans de ma vie devant cette fenêtre médusé."

Voici les principaux titres des livres d'Emmanuel Carrère..extrait de Wikipedia:
 

 Romans:
  • L'Amie du jaguar, Flammarion, 1983
  • Bravoure, POL, 1984
  • La Moustache, POL, 1986
  • Hors d'atteinte ?, POL, 1988
  • La classe de neige, POL, 1995 Prix Femina 1995

Récits:

  • L'adversaire, POL, 2000
  • Un roman russe, POL, 2007
  • D'autres vies que la mienne, POL, 2009
  • Limonov, POL, 2011  
  • Le royaume, POL, 2014

dimanche 25 novembre 2018

LA SEULE HISTOIRE de Julian Barnes

LIVRE

Le romancier britannique n'est pas un inconnu en littérature francophone.
Cette fois,il publie un roman d'initiation,genre éducation sentimentale à l'anglaise,car cette "seule histoire" est évidemment le récit d'un premier amour qui marque chacun(e) de sa trace indélébile.

Ici,c'est Paul,jeune homme de 19 ans qui s'emballe d'une femme bien plus âgée que lui,Susan.Ils se rencontrent à l'occasion d'un tournoi de tennis et nouent peu à peu des liens de plus en plus intimes.On est dans les années 60 et l'action se situe dans la banlieue londonienne.
Cette histoire d'amour est racontée dans un style séduisant et pourtant simple,sans apprêts...Beaucoup de délicatesse dans l'approche de ces deux êtres,une fine analyse psychologique.
Il ne faut pas être pressé quand on lit ce roman.Il y a une certaine lenteur et les cent premières pages me sont apparues comme un long prélude... et puis,ça décolle.
La construction narrative est aussi très habile et significative,s'accordant parfaitement aux périodes de cette histoire d'amour.
La première partie est racontée en JE,on passe ensuite au VOUS,ce qui implique davantage le lecteur dans le déroulement des événements et la troisième partie adopte la forme plus distanciée du IL.Intéressant pour accompagner une sorte de bilan,une vision d'après-coup.

Voici une citation qui résume la pensée du narrateur: 

"Un premier amour détermine une vie pour toujours : c'est ce que j'ai découvert au fil des ans.
Il n'occupe pas forcément un rang supérieur à celui des amours ultérieures, mais elles seront toujours affectées par son existence. Il peut servir de modèle, ou de contre-exemple. Il peut éclipser les amours ultérieures ; d'un autre côté il peut les rendre plus faciles, meilleures. Mais parfois aussi, un premier amour cautérise le cœur, et tout ce qu'on pourra trouver ensuite, c'est une large cicatrice"p94. 

Il y a aussi 2 pages d'anthologie à propos de ce que l'auteur nomme "les catégories de sexe" où il place ce qu'il nomme "le sexe triste" tout en bas de l'échelle.
Il le différencie du bon sexe,du mauvais sexe,du sexe solitaire et de "pas de sexe du tout",pages158 à 160,pages incroyables!!!

jeudi 22 novembre 2018

Bohemian Rhapsody de Bryan Singer

FILM

Les génies sont souvent des êtres tourmentés, torturés, décalés,instables...mais dotés d'une puissance créatrice fulgurante.
Ils font éclater les codes et ouvrent une nouvelle ère.
Pensons à Rimbaud, Mozart,Michel-Ange.
Freddie Mercury en est un.Assurément.

Le biopic retrace le destin de ce chat égaré,mal à l'aise dans sa bisexualité, prêt à tous les excès...et d'une sensibilité exacerbée.
Film bien construit qui alterne les moments de création des chansons,la vie du groupe Queen et l'itinéraire personnel...avec en point d'orgue,le mythique concert "Live Aid" en 1985.
Casting parfait.Tous les acteurs sont performants et crédibles👏👏👏


https://www.facebook.com/BohemianRhapsodyMovie/


                                                         

                                     L'acteur Rami Malek assure un max.

Sa présence en scène est vraiment bluffante:quelle débauche d'énergie,quelle gestuelle.
Vraiment rien à envier à Michael Jackson!!!  

Avec le recul...,le film consacré à Freddie Mercury me semble le constat d'une grande solitude:enfant de réfugiés pakistanais,il était désapprouvé par un père qui attendait de lui d'autres performances.Souvent séparé de sa fiancée,Mary pendant les tournées du groupe,il souffre de cette absence et quand il réalise sa bisexualité,il s'entoure souvent de personnes incongrues,peu capables de combler ses manques affectifs.
Son excentricité,ses tenues extravagantes,ses soirées orgiaques masquaient un tempérament d'une extrême sensibilité.
Finalement,c'est le destin d'un être solitaire qui apprendra à s'aimer une fois que sa relation à son ami,Jim Hutton le stabilisera.

lundi 19 novembre 2018

FAMILLE PARFAITE de Lisa Gardner

LIVRE

Lisa Gardner a déjà publié une grande quantité de polars,avec plus ou moins de bonheur.
"La maison d'à côté",2009 était une réussite du genre.
Cette fois encore,l'auteure parvient à nous tenir en haleine avec un sujet assez banal:le kidnapping d'une famille.Sauf que c'est Lisa Gardner qui le traite,mêlant habilement l'enquête policière,les impressions de la mère récemment trompée par son mari,propriétaire d'une société prospère,la description des ravisseurs etc...
On navigue entre huis-clos familial,interrogatoires des proches et rivalité policière.
Qui est le commanditaire? Comment payer la rançon?Où est séquestrée la famille composée de ce couple et de leur fille ado?
Ce sont ces questions auxquelles policiers du FBI ou du Comté du New Hampshire doivent répondre au plus vite,bien sûr...Une vidéo et son ultimatum temporel a été rapidement postée.
Jusqu'au bout,on se demande QUI  est à l'origine de l'enlèvement et veut se faire un max de tunes...On a bien sûr sa petite idée au fil des interrogatoires des proches...et on se félicite d'avoir eu la bonne intuition.

lundi 12 novembre 2018

LE GRAND BAIN de Gilles Lellouche

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout 

FILM

Le film nous propose une belle brochette d'acteurs,bien dirigés, totalement crédibles.
On sourit plus qu'on ne rit,car ces hommes,genre paumés,bras cassés sont surtout touchants,touchants de maladresse,de rêves dérisoires.
Leur Amérique à eux,c'est de se retrouver pour ce cours de natation synchronisée,de s'encourager, de s'écouter...de peut-être réaliser une performance...
Donc une comédie réjouissante, fraternelle,...un chouïa trop longue, à mon goût.
Et aussi...,pourquoi avoir poussé le personnage du coach, interprété par Leïla Bekhti jusqu'à l'hystérie?...elle crie,elle hurle sur les apprentis nageurs... Inutile outrance😞
 

FRÈRE D'ÂME de David Diop

                                 


 LIVRE 

Pas facile de parler d'un roman qu'on n'a pas trop aimé,alors que de nombreux lecteurs et critiquent littéraires l'encensent.Je m'y risque.
Le propos:deux soldats,des tirailleurs sénégalais sont engagés dans les combats de la Grande Guerre.L'un des deux est tué laissant l'autre,l'ami d'enfance démuni,hagard,sombrant dans la folie.
La première partie suit cette dérive existentielle et les gestes insensés qui l'accompagnent.
Retiré du front,évacué vers l'Arrière,le paysan d'Afrique se remémore son enfance solaire où les deux amis vivaient dans l'insouciance.
Histoire simple,très simple,d'une grande pauvreté narrative.
L'écriture que beaucoup qualifient de lumineuse,épurée,poétique,je l'ai surtout trouvée répétitive,lassante,parfois incongrue...
Bref,je n'ai pas du tout vibré pour ce roman qui m'a plongée dans l'ennui et la perplexité.